Documents de mai 1968[1]

Au cours du mois de mai 1968 à Paris, un groupe de « praticiens du service social » se  réunit en Assemblée Générale à la Faculté de Censier. Au cours de la réunion du 28 mai, ce groupe appelle à une assemblée générale des assistantes sociales en activité : elle se  réunit  le 31 mai à Censier. De leur côté les élèves[2] assistantes sociales, avec quelques formatrices et professionnelles, se réunissent régulièrement en commissions à la faculté de Jussieu (« la Halle aux Vins »). De ces commissions sont issus  quatre rapports  que nous publions. Ils sont  datés de mai juin 1968 :

Une partie des membres de ces commissions poursuit ces travaux du 1er au 9 septembre 1968. Aux étudiantes en service social se sont joints des représentants du Comité d’Entente des Ecoles de Service Social, de l’ANAS, de la CFDT et de la Fédération française des travailleurs sociaux, des formatrices et des professionnelles. Le rapport  (que nous publions), issu de ces réunions estivales,  est destiné à la DRASS de l’Ile de France, il traite  de la fonction du service social et de la formation :

Les étudiants en service social de la région parisienne : « Rôle de l’Assistant Social et sa formation ».

A ces six textes nous ajoutons un tract du SASCER CFDT (qui commençait à avoir une forte influence parmi les travailleurs sociaux)  diffusé en mai  appelant élèves et travailleurs sociaux à un combat uni : « CFDT (SASCER) élèves et  travailleurs sociaux  dans le même combat  27/05 »

[1] Ces documents sont consultables en cliquant sur le lien.

[2] L’utilisation généralisée du mot « étudiants » apparaitra au cours ce mois de mai.